Culture Plage

C’est les vacances, et nombreux sont ceux qui comme moi, se sont éloignés de Paris ou de n’importe quel autre métropole pour rejoindre n’importe quelle côte… Cette fois-ci, c’est en Loire Atlantique (44) que je vous emmène!  La plage n’est pas loin, mais la météo ne permet pas forcément de faire un barbecue ou une balade sur le sable les pieds dans l’eau tous les soirs, et pour éviter de rester plantés derrière la télé, eh bien, on sort!

Trois soirs de suite, c’est ce que j’ai fait et j’ai eu l’occasion d’assister à trois évènements très différents, mais aussi divertissants les uns que les autres, chacun à leur manière. Eh bien oui car c’est d’abord pour cela qu’on sort en vacances,  pour se divertir! L’été est propice à toutes les découvertes, à tant d‘animations gratuites dont on ne profite pas dans nos grandes villes pendant l’année scolaire, n’est ce pas? On pourrait presque dire que très peu d’artistes connaissent la notion de « vacances d’été » (sauf peut-être ceux qui ont un compte bancaire déjà bien rempli pour leur vieux jours, et autres blasés de la profession… )

Mercredi 4 août: Sortie familiale dans l’un des petits ports de plaisance des alentours, promenade le long du quai quand soudain, on est attiré par tout un attirail de jonglerie et une pancarte signalant « Les Diaboliks, 21h22  » … A ma montre, 21h12, qu’à cela ne tienne, on reste dans les parages. Des jeunes hommes de la région qui multiplient les animations de rues et autres spectacles pour essayer de vivre un minimum de leur art, mêlant spectacle humoristique et habiles jongleries, et ma foi, ce qu’ils font, ils le font bien! Alors pourquoi se priver! Balles, massues, diabolos et autres jongleries enflammées, tout y est pour qu’on en prenne pleins les yeux et qu’on reparte avec le sourire! Pari gagné pour la troupe, et personne n’aura perdu sa soirée! Qu’on se le dise, il y a des plaisirs simples qui ne se refusent pas, à condition bien sûr d’avoir gardé un peu son âme d’enfant

Jeudi 5 août: Une autre station balnéaire des alentours propose pendant les deux mois d’été des animations gratuites en tous genres (concerts, arts de rue, théâtre…) deux soirs par semaine. Je ne m’y étais pas rendue auparavant, mais ce soir là, convaincue par un ami, c’est au concert d’un groupe qui m’est totalement inconnu que je me suis rendue. Le groupe, c’est  Suroît, un groupe folklorique tout droit venu de l’Ile de la Madeleine en Acadie (Quebec).  Pas forcément le genre de programmation à laquelle je suis habituée mais soyons honnêtes, les musiciens sont techniquement très bons, et ils ont sorti 13 albums là-bas en Amérique du Nord… quand même. Et puis c’est quand je me suis retrouvée à danser la gigue avec mon voisin de gauche, un jeune homme fortement alcoolisé certes, mais aussi très charmant que je me suis dis qu’après tout je passais une très bonne soirée! (Ce n’est pas pour rien que je parlais de plaisirs simples, n’est ce pas!). Le public était au rendez-vous et il en redemandait alors comme dirait mon ami Georges, « what else? »

Toutes les photos => ICI

Mercredi 6 août:  Cette fois ci, je vous emmène de l’autre côté de la Loire, dans une autre station balnéaire. Le programme du soir: un concert gratuit, d’un artiste que j’ai manqué à Paris à plusieurs reprises. C‘est donc à l’autre bout de la France que j’ai enfin eu l’occasion de le voir sur scène. Il s’agit de Ben L’Oncle Soul, le petit frenchy qui fait de la musique black américaine, un peu style « Tamla / Motown », un peu remise au gout du jour et avec quelques textes en français!

Je suis arrivée seulement 30 minutes avant le début du concert mais j’ai néanmoins réussi à me glisser dans les premiers rangs histoire de pouvoir profiter du show. Et c’est qu’il s’est fait attendre le petit Ben… 15 minutes de retard sur scène mais heureusement, il nous a fait une entrée du tonnerre, « à l’américaine » presque.  Il a entamé son show par ses titres les plus connus:  les reprises de Seven Nation Army, Crazy et son dernier titre en français Soul Man. L‘ambiance est montée lentement mais sûrement dans le public constitué autant par des fans que par des curieux ou encore par d’autres qui sont arrivés là un peu par hasard…  En milieu de concert il a enchaîné des titres plus suaves, plus reggae, plus posés, qui auraient été encore plus appréciés si le concert avait eu lieu sur la plage, mais l’ambiance est du coup un peu retombée et je me suis un peu inquiétée pour la fin du show… Mais c’était sans compter sur ses musiciens qui nous ont fait des solos excellents, et sur quelques morceaux bien balancés qu’ils nous avaient gardés pour la fin.

Ben joue avec le public et on sent qu’il a bien rôdé son spectacle sur la route cet été. Il a en plus la chance d’être accompagné d’excellents musiciens et de deux choristes aux voix de velours. Deux choristes qui , avec Ben la plupart du temps,  marquent le rythme tout du long par des chorégraphies d’un plus bel effet :)

De station balnéaire en station balnéaire, le jeune artiste aura pu conquérir un public nouveau, et des fans toujours plus nombreux. Ajoutez à ça une séance presque sauvage de photos et de dédicaces  à la fin du concert et vous obtiendrez un public de vacanciers et de riverains plus que conquis! (Je suis d’ailleurs moi même repartie avec ma photo et mon poster dédicacé. L’album étant resté à Paris!)

Et une fois de plus, je vous ai ramené des images et même du son! Enjoy ;)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Toutes les photos de Ben L’Oncle Soul à la fin de cet album

4 commentaires sur « Culture Plage »

  1. hihihi

    je te conseille de jeter une oreille aux Lost Fingers, parlant de québécois!
    et dès qu’il y a un live, je t’embraque ;)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s