BSF 2010: sous les fenêtres du roi! (1/2)

Les festivals … chaque été en Europe (et un peu partout dans le monde accessoirement), ils se font de plus en plus nombreux, les programmations sont de plus en plus dingues et on ne sait plus trop ou donner de l’oreille.  La situation géographique, le cadre, le prix, les têtes d’affiches … autant de paramètres qui entrent en compte avant de prendre sa décision! Certains ont une notoriété bien installée, d’autres se fraient leur chemin pour arriver dans la cour des grands, et d’autres fonctionnent très très bien sans pour autant faire parler d’eux de manière exhaustive.

Le Brussels Summer Festival est d’ailleurs un très bon exemple. Et pourtant, c’est un festival qui accueille plusieurs centaines de milliers de personnes chaque année, pour 10 jours de musique en plein coeur de Bruxelles, dont 4 jours Place des Palais, juste sous les fenêtres du roi… Incroyable dites vous? Mais vrai! Et encore, il y a plus fou. L’affiche est monstrueuse chaque année, il y en a pour tous les goûts, plusieurs scènes de tailles différentes dans toute la ville… un festival encore gratuit il y a deux ans et pour lequel je n’ai payé cette année que 20 euros en pré-vente! Oui oui, 20 euros (ou 30 sur place) pour 10 jours. Alors même si je n’ai passé que 3 jours là-bas,  j’ai non seulement rentabilisé le prix de mon pass, mais pas seulement!

C’est donc sur la Place des Palais que j’ai passé trois soirées tout simplement incroyables. Chaque soir trois concerts qui s’enchaînent parfaitement bien, retransmis sur des écrans géants sur toutes la place. Tout ce qu’il faut pour passer une bonne soirée, bar, snack, box de radio ou les artistes sont interviewés juste avant de monter sur scène. Même si vous n’êtes pas sur place, tout est fait pour que vous ne en loupiez pas une miette!  Et un des avantages aussi de se déplacer en Belgique pour un concert c’est le public belge. Des gens qui ne se déplacent pas 10h à l’avance pour attendre devant les portes… Ça commençait tous les soirs à 19h, et il y avait à peine 20 personnes pour faire la file quand on arrivait sur les coups de 17h30. Pas de stress, que demander de mieux? Bon, c’est quand même un peu la course sur les pavés à l’ouverture des portes pour ceux qui veulent vraiment être bien placés, mais la place est grande, et donc la scène est haute, les haut-parleurs puissants, et le tout premier rang n’est donc plus tout à fait une place de choix… C’est entre le second et le 5ème rang que j’ai passé les trois soirées, et même parfois j’étais encore trop près car je ne pouvais pratiquement pas apercevoir le batteur du groupe au fond de la scène!

Vendredi 13 août: A l’affiche, deux groupes Belges: Vismets et Ghinzu, ainsi qu’un groupe français qui a fait un bon nombre de festivals cet été: Pony Pony Run Run. Autrement dit une soirée entre éléctro-rock et électro-pop, de quoi transformer la Place des Palais en dancefloor et plus encore… Ce sont donc les Vismets, (groupe qui a récemment été découvert en France lors du festival Fnac Indétendances à Paris) qui ouvrent cette édition 2010 du Brussels Summer Festival, la pluie prévue ne s’est pas montrée et tant mieux! Le groupe dégage vraiment une bonne énergie sur scène et c’est lentement mais sûrement que l’ambiance monte. Le chanteur sait aller chercher son public et n’hésite pas à aller se coucher sur le devant de la scène! Pas non plus la folie générale, mais l’ambiance est là!

Après un petit quart d’heure de pause, arrivent les français de Pony Pony Run Run. Fort d’une tournée de festivals, le groupe arrive sur scène sûr de lui et ça se remarque surtout chez le chanteur. Soit, ils ont peut-être pris le melon mais ce qu’ils font, ils le font bien on ne peut pas dire le contraire! La Place se transforme alors en dance floor géant et des concours de chorégraphies sont alors lancés dans le public. Même si ce sont les jeunes filles en fleur du premier rang qui gagnent haut la main, la folie se propage et je me retrouve également embarquée dans une danse répétitive soit, mais vraiment bonne ambiance! Le public a pu chanter en choeur sur le hit du groupe « Hey You » ou encore « Walking On The Line » avec lequel ils avaient ouvert le show.

PS: mention spéciale pour le t-shirt tigre du bassiste!

La nuit tombée, c’est Ghinzu qui fait sont entrée, le groupe est très connu en Belgique et le public commence à s’échauffer. C’est quand je vois deux jeunes hommes bondissants et fortement éméchés que je me dis que le concert va être mouvementé, et je ne m’étais pas trompée! C’est donc au péril de ma vie que je suis restée dans les premiers rangs… Bon ok, peut-être pas au péril de ma vie, mais je n’ai pas profité du concert comme je l’aurais voulu car c’est un groupe que je découvrais et il faut dire que pogos et slams se sont enchaînés dans l’amas de fous furieux qui s’est formé juste à côté de moi. Mais merci, mon pied va mieux! En tout cas c’est un groupe à voir en live, même si le chanteur était un peu défoncé, parce que c’est ça aussi le rock! Après, on aime ou on aime pas mais autant vous dire que ça n’est pas donné à tout le monde de pouvoir rebondir sur les pavés, après déjà 3h de concert, tout en étant sobre… qu’on se le dise!

Petit bain de foule du chanteur filmé de très, très près!

Toutes les photos du BSF ici et ici

Merci à Jonathan « Verlouche » pour toutes les vidéos! http://www.youtube.com/view_play_list?p=AD5D727521BABB53&sort_field=original&page=1

(à suivre…)

6 commentaires sur « BSF 2010: sous les fenêtres du roi! (1/2) »

  1. Ghinzu… Je les ai vus 4 fois en concert et à chaque fois je me suis pris une claque. John a un charisme de malade (et un melon qui va avec mais on lui pardonne qd on voit ce qu’il envoie sur scène).
    A-t-il fini son set debout sur son clavier « comme d’habitude » ?
    En tout cas, oui, le public de Ghinzu bouge dans tous les sens.

    Concernant les autres groupes je vais être un peu plus mitigée.
    Vismets. Vus cet été. C’est bien gaulé mais… bah c’est du sous-Ghinzu : même voix (logique, ils sont de la même famille me diras-tu), même look, même jeu de scène et surtout mêmes mélodies électro-rock un peu dark/noisy.
    Bref, une bonne énergie sur scène mais rien de bien nouveau.

    Quant à PPRR… Comment dire… Ah si, ma phrase gentille c’est « l’album est très bien produit » mais en live c’est un carnage auditif. Le mec chante faux, ils sont hautains et distants, bref, ça m’a coupé toute envie d’écouter l’album pendant des mois. S’ils ont su faire bouger la foule bruxelloise, c’est un miracle et tu es bien chanceuse alors ;)

    1. Ouais mais du coup tu vois ils ont bien fait de mettre Vismets au début et Ghinzu à la fin. Et oui debout sur son clavier j’ai kiffé, franchement j’irais les revoir en concert ^^ Hier au Nouveau Cas y’avait un mec qui avait un t-shirt Ghinzu, j’crois que j’étais la seule à être en mode « trop coool » haha.
      Pour PPRR, on va dire que j’ai été trèèèèèèès objective, et pour l’histoire de chanter faux, l’avantage c’est qu’on entendait très peu la voix du chanteur donc je me suis plus concentrée sur l’ambiance bonne enfant générale qu’il y avait dans le public. Après tout, j’étais là bas pour m’amuser :D

    1. Merci! La prochaine fois que j’irais voir Ghinzu je connaitrais mieux les chansons, je ne prendrais pas de matos photo fragile et j’pourrais pogotter avec alors;) Ce qui est sûr c’est que ce concert, je m’en souviendrais longtemps! (J’ai des amis qui ont bien pogotté aussi^^ )

  2. ouh tu ne devais plus avoir de pieds après ces 3 jours de folie :) ! Surtout sur les pavés dans cette ambiance … merci encore de nous faire partager ces beaux moments de live !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s