J’peux pas, j’ai concert!

Vous l’aurez sans doute remarqué, pas de chroniques pour le mois de novembre, manque de temps, manque d’inspiration… Enfin je n’ai aucune bonne excuse mais voilà. Après quelques articles académiques et/ou sponsorisés, j’avais envie de revenir au pourquoi du comment de mon blog. Un article plus personnel, qui me ressemble plus, mais qui vous parle quand même de musique, de concerts, tout ça, tout ça!

Alors voici un résumé de tous les live reports que j’aurais pu vous écrire ce mois-ci, histoire de dire que non, pendant le mois de novembre je n’ai pas dormi! J’avais, comme d’habitude depuis la rentrée, un agenda plus que chargé. Un appareil photo toujours en réparation… Enfin bref… C’est parti pour un résumé express de ce que vous avez peut-être manqué en novembre.

3 Novembre: C’était le concert de June Hill au Panic Room. Encore un petit bar parisien qui a aménagé son sous-soul en pseudo salle de concert.  Enfin c’était bien suffisant pour le groupe et son public d’habitués, c’était presque en famille si j’ose dire, mais ça n’en était pas moins bon. Si en plus y’a de la bière fraîche, alors tout est parfait! Un petit côté frustrant pour le groupe quand même qui a tellement à partager avec son public. Enfin à la fin on avait tous quitté nos sièges pour aller danser et improviser des chorégraphies sur Sunday Afternoon ou encore la désormais célèbre reprise de Ghostbusters (avec banjo s’il vous plait!). Une soirée folk comme on les aime!

Prochaine date le 8 décembre à L’Etage avec le groupe What About Penguins

5 novembre: C’était le concert privé de Julian Perretta au Bus Palladium et je vous en ai déjà parlé!

>> Le Phénomène Julian Perretta

8 novembre: C’était le concert que j’attendais depuis des mois, celui de PUGGY au Bataclan! Avec Cascadeur en première partie, mais ça aussi je vous en ai déjà parlé!

>> Puggy et Cascadeur au Bataclan

16 novembre: Dans le genre sortie totalement imprévue, mais agréable surprise. Le concert de The Amplifetes et FM Belfast à la Machine du Moulin Rouge. Concert 100 % scandinave. Ambiance electro lounge barbue à paillettes suédoise d’abord pour The Amplifetes, vous avez sûrement déjà entendu leur tube Somebody New, puis gros bordel break dance de nain qui se finit en slip islandais avec FM Belfast, dont la chanson Par Avion reste coincée dans la tête pendant un petit bout de temps. Ambiance de folie, avec les copines blogueuses de Oui Love Music et du Transistor. D’ailleurs ce concert, Agnes du Transistor en parle mieux que moi, et c’est par là que ça se passe!

>> The Amplifetes et FM Belfast >> Le Transistor

17 novembre: Changement d’ambiance, direction le Zenith avec Vampire Weekend. Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore, ça n’est pas un pseudo groupe de rock néo gothique, le nom est trompeur, on est d’accord. C’est plutôt du pop-rock indé, un poil tropical… J’appréciais déjà les deux albums et je n’ai pas du tout été déçue du live. La soirée précédente ayant eu raison de moi, j’ai bel et bien dansé ASSISE dans les gradins, mais ça ne m’a pas empêché de profiter de ce concert. Toujours perturbant ces grandes salles quand même. Moins facile de chanter et de danser pour le public, paradoxalement, l’effet de masse y est beaucoup moins contagieux. Enfin le public a quand même bien réagi sur des chansons comme White Sky, Holiday, One (Blake’s got a new face) ou encore Cape Cod Kwassa Kwassa. Mais encore une fois, je connais encore quelqu’un (la reconnaîtrez-vous?) qui en parle mieux que moi! (Allez, c’est bientôt Noël, je fais de la pub pour les copines, ça me fait plaisir.)

>> Vampire Weekend @ Zenith de Paris >> AlloMusic

22 novembre: « Je me pointe à l’arrache au Bataclan : Episode 1 ». Une envie soudaine, bien que les deux dates parisiennes soient complètes, j’ai eu envie d’aller voir Yodelice ce soir là! Qu’à cela ne tienne, j’ai réussi à trouver une place, et suis arrivée en cours de route pour la première partie: Hollysiz. Groupe jusqu’à maintenant inconnu au bataillon, bien que je reconnaisse Edouard Polycarpe (oui, le même que dans Amber & The Dude) dans le rôle du guitariste de la jolie blonde aux jolies boucles et à la jolie voix. Dieu que le monde de la scène parisienne est petit! Alors non je n’ai pas honte, à part les quelques singles qui ont eu un certain succès radiophonique, (comme Sunday With A Flu, PAR EXEMPLE), l’univers de Maxime Nucci était une totale découverte pour moi! Entrée en scène, torse nu et sans son costume, le titre Experience résonne dans la salle. Mais il a ensuite retrouvé sa veste sombre et son chapeau à plumes et nous a fait voyager à « Spookland » (je crois que c’est ça), avec la belle Simone (alias Marion Cotillard) qui a d’ailleurs rendu ce concert bien « people »! (la présence de Guillaume Cannet et Matthieu Chedid dans le public n’est pas passée innaperçue!). Il a d’ailleurs chanté en duo avec elle, la chanson Five Thousand Nights, figurant sur le dernier album « Cardioid ». En rappel, Maxime a interprété seul, pour un « ami » comme il a dit (on se demande pas du tout de qui il parlait!) la chanson qu’il a composé pour la bande originale du film « Les Petits Mouchoirs ». Privée d’appareil photo ce soir là encore, mais heureusement, la copine du blog de la blonde était là!

>> Yodelice en concert au Bataclan >> Le blog de la blonde.

23 novembre: « Je me pointe à l’arrache au Bataclan : Episode 2″. Ou comme qui dirait « Oops, I Did It Again » !!! Au programme: Hey Hey My My ou encore un groupe français qui chante en anglais et qui répète des mots dans le nom de son groupe (ouais, comme Pony Pony Run Run par exemple …). Encore une fois, une presque totale découverte. Bien sûr je connaissais leur single I Need Some Time mais pas le reste. Alors concert sympatoche, mais un peu mou dans l’ensemble. C’est un peu les cowboys de la scène parisienne. Jusqu’à en tourner le dos au public, ça n’a pas duré longtemps mais je n’ai pu m’empêcher d’être interpellée. Hey les mecs, sinon y’a un public dans la salle hein? Enfin voilà. Sans parler de la première partie, un ami à eux. Jerome Van Den Hole, qui chante lui en français. Et qui a même réussi à placer le mot ketchup dans le refrain d’une de ses chansons. Bien joué … ou pas. Mais chacun son délire, une partie du public semble avoir apprécié!

24 novembre: C’est le tiercé! Trois soirs, trois concerts. Et même pour ce troisième soir, trois concerts en une seule soirée! Kandid, Clint is Gone et Yules, au Buzz. Alors Yules je vous en ai déjà parlé, et je vous en reparlerais très bientôt. Mais la découverte de la soirée c’était Clint is Gone! Je les avais loupé au premier pic nic We Pop, à mon plus grand regret! Vous en entendrez sûrement parler bientôt… En attendant je connais quelqu’un qui en parle mieux que moi … ah non c’est moi cette fois! Mais sur un autre site, et avec des photos! On y croyait plus, et pourtant c’est vrai!

>> Yules + Clint is Gone + Kandid au Buzz >> Zikannuaire

29 novembre: Dernier concert du mois, « the last but not the least », GUSH au Bataclan! Mais pour le coup je vous réserve un live report alors je ne vous en dis pas plus pour l’instant.

Voilà pour ce résumé de novembre ou vous en aurez peut-être plus appris sur les salles que sur les artistes, mais c’est important les salles de concert aussi! J’en ai aussi profité pour faire de la pub aux copines, qui j’espère, ne m’en voudront pas!

Remerciements: Agnes Bayou, Estelle Pop, Laura Ouldamar, Victoria Exposito, Barbara Constant, Coralie Kerbellec (que des filles … )

Un commentaire sur « J’peux pas, j’ai concert! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s